Histoire de genre.

Publié le par mimline

Je crois que j’ai réalisé à quelle point j’avais envie que ce bébé soit une petite fille au moment précis ou la gynéco a précisé les paroles suivantes : « C’est un garçon ! »

Et là réaction immédiate = « Ah… »

Grande déception à laquelle je ne m’attendais pas du tout et qui m’a submergé. Déception qui n’a évidemment pas échappé à ma gynéco « Vous espériez une fille ? ». Et bien ma foi il faut croire que oui…


Pourtant je LE SAVAIS, je LE SENTAIS et le clamait haut et fort à qui voulait l’entendre que ce bébé serait un garçon ! Grossesse quasi identique à celle de Jules et puis je le savais c’est tout. Mais il faut croire qu’au fond de moi j’y croyais quand même un peu à cette petite fille… Je l’espérais en tout cas…


Et puis voilà, en sortant de chez la gynéco j’avais cette foutu boule dans le ventre, je m’en veux si vous saviez de ressentir ça ! J’ai même craqué auprès de mon homme en m’excusant de ne pas avoir été capable de lui faire une petite fille, je sais à quelle point il en rêvait lui aussi de « la petite fille à son papa » et puis j’avoue que parfois je le trouve un peu dur avec Jules, je trouve qu’il exige parfois beaucoup de lui et je sais qu’avec une fille il aurait eu un rapport différent, un rapport moins « de force », plus doux.


Je m’en veux car je repense à F. qui essaie d’avoir son bébé depuis plus de 8 ans. A Anne qui attends ses enfants d’ailleurs depuis si longtemps. A Séverine qui est en train de vivre un second cauchemar avec cette seconde FC en 18 mois d’essais. A mon amie qui attends depuis janvier dernier que le petit second s’accroche sans résultat. A toute ces femmes qui ont simplement envie d’un enfant et ne se préoccupe pas le moins du monde du sexe. A toutes celles qui attendent un enfant qui « va mal » n’est pas forcément en bonne santé, va devoir subir une opération ou autre… Toutes ces femmes qui ont des VRAIS problèmes. Mon bébé va bien. Ma grossesse se passe bien et j’ai l’impression de ne pas le mériter compte tenu de ce terrible sentiment qui m’assaille depuis hier. D'autant plus que c'est le genre de réaction que j'ai toujours trouvé détestable. Autant dire que je me trouve détestable... Et je n'assume pas du tout de réagir de cette façon.


On ne veut pas plus de deux enfants. On n’a pas les moyens pour ça. Je sais donc qu’après cela ça en sera fini. Je sais que je n’aurais jamais de petite fille à qui je pourrais laisser pousser les cheveux, avec qui je pourrais partager des « trucs de filles » plus tard comme je partage moi-même avec ma maman, pas de fille a qui je pourrais donner des petits conseil lorsqu’elle deviendra elle-même maman. Pas de fille.

Et surtout pas de petite fille à son papa pour mon homme et rien que d’y penser je sens les larmes monter, je sais qu’il aurait été tellement heureux d’avoir une petite fille… Même s’il me dit que l’essentiel pour lui est un bébé en bonne santé, et il a raison, je sais qu’il espérait sa petite fille malgré tout...

J’en ai presque voulu à ce bébé. C’est atroce. Il n’a rien demandé à personne et hier je lui en ai voulu simplement parce qu’il n’avait pas les attributs souhaité, parce qu’il cassait l’image de la petite famille idéale que je m’étais inconsciemment faite.


Et puis tout d’un coup j’ai peur, très peur de ne pas savoir l’aimer comme j’aime mon premier petit garçon. Je suis raide dingue de mon fils. Je ne veux pas d’autres fils, j’ai déjà un fils. Une fille ça aurait été différent de toute façon mais un autre fils… ? Comment pourrais je être aussi attachée à un autre fils ? Le mien est unique. J’ai l’impression que c’est impossible et je n’ai pourtant aucune envie de faire du favoritisme, j’ai envie de les aimer à la même hauteur mais j’ai tout d’un coup très peur que ce ne soit pas possible… Bref je panique.


Alors s’il vous plait ne me blâmé pas plus que je ne me blâme déjà moi-même. J’ai terriblement honte de ressentir tout ça. Je ne pensais vraiment pas que je réagirais ainsi mais là j’ai besoin d’évacuer. Besoin de sortir tout ça de moi parce que dans mon entourage proche je ne peux pas réagir comme ça. Je suis obligé de « faire semblant » d’être ravie, de « faire semblant » que tout va bien alors que depuis hier je me traîne toujours cette boule dans le ventre malgré moi… Et mon dieu ce que j’ai honte…

Estime toi heureuse petite idiote de pouvoir enfanter
Et surtout estime toi heureuse si ton bébé va bien, s'il est en bonne santé.
Estime toi heureuse...

Publié dans Mes coups de gueules

Commenter cet article

rozanski 27/03/2009 16:03

je rédige un mémoire sur l'enfant imaginaire pour la mère et le père. pouvez vous témoigner de votre ressenti ?
merci d'avance

roseenchantee 28/02/2009 12:19

whaouh...
la même chose vient de m'arriver... mon 1er enfant conçu à un moment où avec son papa ça n'allait pas, et à un moment pas du tout fait pour... et en plus c'est un garçon...
depuis petite je rêvais d'avoir 2 petites filles, je leur avais trouvé des prénoms...
et puis le verdict est tombé : garçon, aucun doute...
je ne pensais pas réagir de la sorte sauf que j'en pleure... je la voyais là... et maintenant j'ai l'impression de l'avoir eu un court instant puis de l'avoir perdu...tout le monde me dit "t'en fais pas, ce sera la prochaine".. et si ça n'était pas le cas...
je devrais être heureuse d'attendre un enfant, car je sais combien certains parents ont ce rêve qu'ils n'arrivent pas à concrétiser, mais pour l'instant je n'arrive pas à passer outre cette détresse...
et de là j'en arrive à craindre de ne pas réussir à passer outre, et de "lui en vouloir", de ne pas l'aimer comme je le devrais, d'être distante...
bref..
je ne peux te blâmer, je ne peux que comprendre..mais je me dis que l'amour d'une maman doit réussir à passer outre cela...
je viens de découvrir ce post et peut-être depuis ton état d'esprit à changer... je m'en vais le découvrir...

Angelea 27/12/2008 22:34

Bonjour,
On se connait pas mais à la lecture de ton com. chez Rhea je n'ai pu m'empêcher de venir faire un tour ici ...
J'ai trois garçons et toujours désiré une fille ...
Pour les premiers, pour des tas de raison je me suis vite consolée mais pour le dernier quand j'ai appris que je n'aurais jamais de petite fille je me suis effrondré ...
On m'avait tellement prédis une fille que cela ne pouvait pas être autrement ...
J'ai du faire le deuil de cette petite fille ... et j'y pense encore parfois aujourd'hui ...
J'en ai parlé avec mon garçon dès sa naissance car j'ai énormément culpabilisé ...
Et ce que je te souhaite sincèrement aujourd'hui c'est d'avoir autant de bonheur que moi d'avoir mes trois garçons ...
Et l'amour est magique, car elle grandit à chaque naissance et nous aimons nos enfants différemment de par leur caractère à chacun mais l'intensité de notre amour reste la même !!!
Et je voudrais juste rajouter que tu n'imagine pas un instant quel grand bonheur se sera pour Jules d'avoir un petit frère !!!
Amicalement et sincèrement ...

séverine et sa tribu 23/12/2008 00:09

bonsoir maryline

n'ais pas honte : surtout pas c'est tout à fait humain ce sentiment .
mais tu verrais c'est cool les mecs !!! et puis peut etre qu'un jour un p'tit 3ème viendra vous êtes encore jeunes !
merci pour ton soutien pendant ces dernières semaines , je vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'années , d'énormes bisous à vous 3 et une caresse à ce p'tit bonhomme qui pousse dans ton bidou

Rhea 21/12/2008 20:48

Ya pas de souci Mimline, je te comprends très bien puisque je suis passée par là! J'ai ressenti la même chose, même qu'en sortant de la gygy je 'm'étais résolu à ce qu'il y en ai un troisième!!
Mais en fait j'ai pris le temps des derniers mois de grossesse pour prendre conscience que de vouloir une fille ce n'était bien souvent que pour des prétextes pas vraiment importants dans la vie, certes on veut pouvoir se projetter, mais est-ce vraimnt important les cheveux longs, le rose, les vêtements? Non. Alors pour ce deuxième j'ai essayer de retrouver tout ce dont j'étais privée, j'ai soigné son style à ce bébé 2, afin de combler mes envies de mode, car la mode garçon peut aussi être sympa et originale, et crois moi, la relation qui va naitre entre toi et ce petit bout de chou, cela ne va pas être la même que celle que tu as avec ton ainé ; moi je me sens très proche du second parce qu'il me ressemble, alors que l'ainé est le portrait craché de son père. Donc peu importe qu'il soit fille ou garçon, il a beaucoup de moi, et c'est tout ce qui compte pour que je puisse me projeter.
Je n'ai AUCUN regret de ne pas avoir eu de petite fille car j'ai un petit garçon adorable, qui sait charmer son monde avec ses sourires.
Avoir peur de ne pas pouvoir donner de l'amour autant qu'à ton premier c'est parfaitement humain, je ne sais pas si tu te rappelles le récit de mon accouchement mais jusqu'à la dernière minute je tremblais, avant de l'avoir dans mes bras.
De plus, la complicité entre deux frères est immense, c'est vraiment attendrissant à voir.
Ne t'en fais pas, le temps va faire son oeuvre, et toi...la tienne!!

Gros bisous